31 mars 2008

La banderole anti ch'tis : halte à l'hypocrisie !

Vous n'avez pas pu ne pas en entendre parler, c'est l'affaire médiatique du moment, la fameuse banderole anti-ch'tis déployée par certains supporters du PSG lors de la finale de la coupe de la ligue remportée face à Lens. Mais derrière cet emballement médiatique se cache en fait un concentré d'hypocrisie et de mauvaise fois. En effet, côté Lensois on a rapidement joué la carte de l'indignation, allant jusqu'à réclamer que la finale soit rejouée, voire même gagnée sur tapis vert (c'est vrai que la banderole a vraiment fait un très beau match, et sans elle, nul doute que le coup de génie de Pauleta aurait été impossible), alors que tous ceux qui suivent le foot régulièrement savent très bien que ce genre de banderoles sont monnaie courante, sauf que d'habitude, les médias n'en parlent pas, peut être aussi parce que d'habitude les équipes qui perdent n'ont pas la mauvaise fois de demander à ce que le match soit rejoué sous ce genre de prétextes.

Nul doute que les dirigeants Lensois ont aussi su profiter du succès populaire de Bienvenue chez les ch'tis pour faire un peu plus pleurer dans les chaumières allant jusque parler de "viol" (je ne les ai en revanche jamais entendu commenter les banderoles des supporters Lensois du type de celle que vous pouvez lire ci-dessous...). Je tiens au passage à souligner l'intervention mesurée de Bernard Laporte et Roselyne Bachelot qui, à l'inverse d'un Frédéric Thiriez complètement dépassé par l'emballement médiatique, ont insisté pour qu'on ne fasse pas d'amalgame entre d'un côté le sportif, et de l'autre des incidents de tribunes, «Je ne suis pas pour l'annulation, même si je comprends l'émotion et l'indignation, parce que ça reviendrait effectivement à remettre les clés des matches entre les plus mauvais des supporters qui pourraient évidemment à tout moment tromper le cours du match, en apposant une banderole» a ainsi déclaré la ministre des Sports. Soyons clairs, bien évidemment les banderoles de ce type ne sont pas tolérables, mais elles ne le sont nulle part, il est donc important à mon sens de ne pas stigmatiser les Parisiens en rappelant qu'on en voit dans tous les stades, tout simplement parce que des abrutis il y en a partout. Ensuite, le propre de la justice, c'est justement d'être juste, il serait donc plaisant que tout le cirque médiatique qui entoure cette affaire n'interfère pas sur la sanction qui doit être prise, et cette sanction, si elle s'applique au club (seulement indirectement responsable, le match ayant eu lieu sur terrain neutre) ne doit, et ne peut être que financière, comme celà a toujours été le cas par le passé dans des cas similaires. Ceux qui doivent être sanctionnés très lourdement, sont ceux qui ont écrit cette banderole (et pas forcément ceux qui l'ont déployé comme j'ai pu l'entendre ici ou là, car ceux a qui on a demandé de la dérouler sont simplement ceux uqi se sont retrouvé au premier rang, ils n'étaient donc pas forcément informés de ce qui était marqué dessus), car encore une fois, le sportif n'a rien à voir là dedans, faisons preuve d'un peu de bon sens, comme le rappelle très justement Jean Michel Aulas, président de Lyon : "Les dernières décisions qui laissent à penser que les clubs sont responsables de ce qui se passe dans les tribunes sont une forme de laisser-aller de la part des hommes politiques. Nous ne sommes pas responsables des faits de la société. C'est un problème politique", avant d'ajouter "L'organisateur est la Ligue. Elle va être très embêtée, car comme la fédération met la responsabilité sur l'organisateur, c'est un peu l'arroseur-arrosé".

letedernier
"L'été dernier j'étais avec ta soeur, je faisais l'acteur" Banderole déployée par... les supporters Lensois à l'encontre des Lillois

crevemine
"Les gones inventaient le cinéma quand vos pères crevaient dans les mines" Mot d'amour des Lyonnais aux Stéphanois, venant s'ajouter notamment à "Stéphanois ordures consanguines", deux exemples parmi tant d'autres.

PS : A noter la démesure de l'affaire, la police scientifique enquête sur la banderole et une annonce a été faite tout à l'heure en direct à la télé pour dire que des morceaux de la banderole venaient d'être retrouvés... Rappelons donc que lorsque Gervais Martel, président de Lens, parlait de "viol", ce n'était qu'une métaphore...

G.B

Posté par Guimelie à 15:04 - - Commentaires [9] - Permalien [#]


Commentaires sur La banderole anti ch'tis : halte à l'hypocrisie !

    ben oui.. mais...

    mais là, ça se passait sous les yeux z'offusqués de notre Président !!!
    c'est beaucoup de tapage, mais en même temps c'est peut-être un mal pour un bien.
    les prochains auteurs de banderoles... vont réfléchir... enfin... espérons ...

    Posté par Juvisienne, 31 mars 2008 à 19:22 | | Répondre
  • le vrai scandale

    La surmédiatisation de la banderole arrange beaucoup de monde car l'on ne parle plus du penalty bidon et du résultat du match.
    Il est vrai que beaucoup de Politiques dont notre Président, le secrétaire d'état aux sports... sont supporters du PSG. Et que dire des médias nationaux qui ne connaissent que 2 équipes, le PSG et l'OM. Qui sait que Nancy est actuellement 3ème du championnat dit de France. Ecoeurant.

    Posté par pongiste, 01 avril 2008 à 10:41 | | Répondre
  • Pongiste :

    La surmédiatisation de la banderole arrange peut être beaucoup de monde sauf le psg, qui s'apprête à être sanctionné pour un délit qui passe d'habitude inaperçu dans tous les autres stades de France. Cette surmédiatisation c'est d'abord et avant tout un choix des Lensois qui n'ont au départ trouvé que ce prétexte pour exprimer leur mauvaise fois et demander à ce que le match soit rejoué. C'est aussi une fois de plus l'expression de la politique de Sarkozy faite de com' et d'excès qui annonce qu'il suivra publiquement l'évolution du dossier. Il ne manquerait plus qu'on enlève des points en championnat au psg alors que tout ceci s'est déroulé sur terrain neutre et en coupe de la ligue. Déjà il y a 1 ou 2 ans le psg avait été sanctionné exemplairement, ou plutôt un joueur du psg, Pierre Alain Frau (aujourd'hui attaquant vedette du Losc, auteur d'1 but cette saison) avait pris 6 mois de suspension pour avoir involontairement cassé la jambe du Sedanais Mionnet. Ce devait être une sanction exemplaire qui ferait jurisprudence. Un mois après, pour la même faute, et les mêmes conséquences, Djibril Cissé écopait d'1 mois de suspension. Pourquoi un tel écart ? Tout simplement parce que les médias avaient bien fait leur travail, mettant ainsi la pression sur les instances appelées à juger l'affaire Frau (qui au passage avant ce jour n'avait en plus jamais reçu le moindre carton rouge de sa carrière…). Quand au terme de penalty "bidon", puisque vous parlez justement de Nancy, le vrai penalty bidon ce week end, c'est Nancy qui en a été victime à Bordeaux, tous ceux qui ont joué au foot, et la plupart des journalistes sportifs s'accordent pour dire que si le penalty est sévère, il n'est en aucun cas bidon, lancé à cette vitesse là, il suffit du moindre effleurement pour qu'un joueur tombe, or là, plus que d'un effleurement il est question d'un contact du bras. Il n'y a en aucun cas simulation, mais le penalty reste très sévère, d'autant plus vu les circonstances (93ème minute). Je vous invite d'ailleurs à réécouter sur RTL l'émission d'Eugène Saccomano d'hier (qui est loin d'être une émission pro-parisienne, Sacco étant marseillais) et dans laquelle tous les journalistes à l'unanimité s'accordaient pour dire qu'il y a faute d'Hilton sur Luyindula. D'ailleurs Papin lui même ne conteste pas le penalty, mais simplement un corner oublié sur Demont. Quant au fait que beaucoup de politiques nationaux supportent le psg, et bien ça ne se voit pas dans cette histoire puisqu'une fois de plus on ne pointe du doigt que le psg pour quelque chose qui se fait dans tous les stades, à tel point qu'on met la police scientifique sur le coup et qu'on reçoit les Lensois à l'Elysée, le président s'étant engagé à suivre personnellement l'évolution de l'affaire. A l'inverse, les stéphanois insultés par des banderoles du même type n'ont jamais intéressés personne, ni même les Lillois d'ailleurs régulièrement insultés de la sorte à Lens (exemple : banderole déployée par Les supporters Lensois pour accueillir leurs homologues Lillois "Le Stade Bollaert n'est pas un chenille"). Pire encore, souvenez vous récemment lorsque des supporters marseillais ont blessé un pompier à Nice en balançant une bombe agricole, c'était d'une toute autre gravité, et pourtant on en faisait beaucoup moins que là dans les médias. Alors la médiatisation à outrance et l'excès permanent croyez bien que tous les supporter s'en passerait bien, étant donné la stigmatisation à laquelle tout cela donne lieu, et c'est peut être encore plus vrai pour Paul Le Guen, Alain Cayzac et les joueurs qui n'ont rien à voir dans cette histoire et qui ne demandent qu'à travailler en paix.

    Posté par Guillaume, 01 avril 2008 à 19:12 | | Répondre
  • Juvisienne

    Tout à fait d'accord sur tout, la présence du président n'aide en rien, et c'est effectivement certainement un mal pour un bien si ce genre de banderole pouvait disparaitre à tout jamais de tous les stades et même de toutes les rues... Ce qui me gène en revanche c'est le fait de s'acharner sur les auteurs de cette banderole en particulier alors qu'encore une fois, c'est loin d'être quelque chose de nouveau...

    Posté par Guillaume, 01 avril 2008 à 19:16 | | Répondre
  • Mouais...

    Ce que je trouve anormal ce n'est pas le fait que cet épisode soit surmédiatisé mais c'est que les autres du même type ne le soient pas...

    On doit trouver hypocrite la réaction des lensois et des gens du Nord en général parce que c'est monnaie courante? La déportation des Juifs sous le gouvernement de Vichy était monnaie courante donc justifiable si l'on pousse un peu le raisonnement.. non?

    Les actions de ce type sont monnaie courante chez les supporters de foot mais certains clubs de supporters s'en rendent tout de même plus souvent coupables que d'autres... PSG, Bastia pour les plus célèbres... D'ailleurs n'est-ce pas à Paris que l'on a jeté des bananes sur Bernard Lama, n'est-ce pas à Paris que l'on a traqué un supporter israélien jusqu'à un Mc Do, n'est-ce pas à Paris qu'une certaine catégorie de supporters se balade avec des croix gammées? Si hypocrisie il y a c'est celle des parisiens qui trouvent que les nordistes n'ont pas le sens de l'humour...
    si on affichait une banderole " Xénophobes, Incultes et Hooligans : bienvenue chez les supporter du PSG" trouverez-t-il çà marrrant?

    Posté par caoimhin, 02 avril 2008 à 14:13 | | Répondre
  • Nous sommes d'accords sur le début de votre message, je suis gêné moi aussi par le fait que cette banderole soit surmédiatisée, et pas les autres...
    Ensuite ce qui est hypocrite là dedans ce'st de faire comme si on découvrait ce genre de banderole, comem si cette banderole était la première de ce type dans l'histoire du foot alors qu'en réalité c'ets monnaie courante. Ce qui est hypocrite de la part des Lensois c'est de parler de "viol" et surtout de demander à ce que le match soit rejoué, alors qu'il se passe la même chose à Bollaert et que jusque là, je n'ai jamais entendu Martel s'en plaindre ou proposer que des matchs soient rejoués. Ensuite je n'ai jamais dit que la banderole était excusable, j'ai dis qu'il était injuste de ne sanctionner et de ne s'attarder que sur l'une d'entre elles, et qu'il etait également injuste de confondre cet incident avec le résultat sportif de la rencontre. Ensuite, pour reprendre la métaphore de Vichy, si on pousse mon raisonnement et qu'on l'applique à la situation des déportations, on en vient à dire qu'il aurait été hypocrite que Mussolini par exemple critique Hitler... Je persiste et signe... Enfin, si vous connaissez bien l'histoire du Paris Saint Germain, alors vous n'êtes pas sans savoir que des insultes de ce type là sur banderoles, les parisiens, comme beaucoup de supporters d'autres clubs, en on vu passer plus d'une (exemple : Pedo Sado Gay, qui rivalise facilement en terme de connerie avec celle de samedi)... Mais ça n'a jamais été "marrant" pour reprendre vos termes, ni avant, ni maintenant... De ce fait, L'hypocrisie des Lensois ne réside pas dans le fait qu'ils n'ont pas d'humour, juste dans le fait de demander à rejouer le match sous ce pretexte, mais aussi de faire semblant de découvrir ce genre de banderoles, alors qu'à ma connaissance ce ne sont pas les supporters parisiens qui les ont forcé à acceuillir les lillois avec la banderole "Le stade Bollaert n'est pas un chenille"...

    Posté par Guillaume, 02 avril 2008 à 15:04 | | Répondre
  • D'accord avec vous sur l'effet d'opportunisme avec cette banderole.
    ceci dit, ce qu'elle dit, ainsi que toutes les autres, c'est un immense malaise de notre société.

    Posté par leunamme, 08 avril 2008 à 11:07 | | Répondre
  • Merci pour ton commentaire sur mon blog, n'hésite stt pas à revenir !

    Posté par VA33, 10 avril 2008 à 21:17 | | Répondre
  • La connerie des gens est tellement démesurée que j'ai parfois envie d'en rire. La pitié n'est meme plus en joue.

    Posté par zeraphin, 02 mai 2008 à 10:01 | | Répondre
Nouveau commentaire